Savez-vous que la France est la quatrième plus grande consommatrice mondiale de pesticides , après le Brésil, les Etats-Unis et le Japon ?

Nous sommes même les champions européens avec 76100 tonnes consommées en 2003. Peut-être me répondrez-vous que ce chiffre ne veut rien dire puisque nous avons une plus grande surface agricole utile (SAU) que nos voisins européens.

Qu’à cela ne tienne, je sors ma calculette et fais le ratio « quantité de produits phytosanitaires/ SAU » et oh joie ! Là encore nous restons dans le top 5, derrière le Portugal, les Pays-Bas et la Belgique et devant l’Italie.

Enfin, comme vous êtes un peu têtu, vous me prierez sûrement de bien vouloir constater que les quantités de pesticides ont diminués considérablement depuis le début des années 2000. Et en effet, les chiffres parlent : moins 24% entre 2001 et 2004

Je dois donc m’incliner. A moins que… ? Mais oui, vous avez failli m’avoir ! En réalité, comme pour la lessive, les industriels des produits phytopharmaceutiques (c’est plus joli que pesticides, non ?) sortent chaque année de nouveaux produits aux formules plus concentrées. La dose à utiliser diminue, soit que la matière active soit plus concentrée, soit qu’on en ait trouvé une autre plus puissante. C’est donc globalement une diminution factice de notre utilisation nationale des pesticides.

Enfin puisque vous avez l’air d’aimer les chiffres, voici quelques informations concernant les résidus de pesticides dans notre alimentation : parmi les fruits, la DGCCRF relève en 2009 que 61.9% contiennent des résidus de pesticides. 3,6% des échantillons analysés présentent des teneurs supérieures aux limites maximales en résidus autorisées. Les dépassements concernent essentiellement les poires, les raisins de table, les kiwis, les fraises et les ananas.

Parmi les légumes 30.3% contiennent des résidus de pesticides dont 3.5% en quantité supérieure aux LMR. Les dépassements concernent essentiellement les céleris branches, les petits pois, les épinards, les haricots et les divers légumes-racines.

 

Bibliographie:

http://environnement.doctissimo.fr/proteger-la-terre/pesticides/Pesticides-l-exception-francaise.html

Pesticides, agriculture  et environnement,  Réduire l’utilisation des pesticides et en limiter les impacts environnementaux - Expertise scientifique collective - Rapport de l’expertise réalisée par l'INRA et le Cemagref à la demande du Ministère de l'agriculture et de la pêche (MAP) et du Ministère de l'écologie et du développement durable (MEDD)

Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes -  Surveillance et contrôle des résidus de pesticides dans les produits d'origine végétale (2009)

http://www.pesticides-non-merci.com/pdf/CP090601_Pesticides_residus_france.pdf